livre ouvert représentant la charte du cabinet d'hypnose

La Charte du cabinet

Le fil d'Ariane

I. Respect des droits fondamentaux:

L’hypnopraticien exerce sa mission dans le respect de la dignité humaine, de la vie personnelle, privée et familiale de la personne.

II. Secret professionnel:

Le secret professionnel, institué dans l'intérêt des clients, s'impose à tout praticien en hypnose.Le secret couvre tout ce qui est venu à la connaissance de l’hypnothérapeute dans l'exercice de sa profession, c'est-­à-­dire non seulement ce qui lui a été confié mais aussi ce qu'il a vu, perçu, entendu, compris ou ressenti. Le secret professionnel est général et illimité dans le temps sous réserve des strictes exigences de la propre défense du praticien devant toute juridiction. Le thérapeute est relevé de son obligation professionnelle en cas de raison éminente et impérieuse. Lorsqu’il a connaissance qu’un mineur est exposé à un risque d’une particulière gravité ou que celui-­ci subit tout acte de nature sexuelle ou relevant d’une qualification criminelle, il avertit le procureur ou toute autre autorité compétente. Le secret peut être partagé en cas de difficulté particulièrement sérieuse commandant à l’hypnopraticien de requérir le conseil de ses confrères.

III. Intérêt du client:

L’hypnothérapeute a l’obligation de poursuivre au mieux les intérêts de son client, par rapport à ses propres intérêts, conceptions ou à ceux de ses confrères. Les décisions qu'il prend quant au protocole à adopter respectent l’objectif défini avec le client. Le cas échéant, il doit prendre en compte l’impact négatif qu’un changement pourrait produire sur «l’environnement» du client et en informer celui-­ci. Le praticien en hypnose fournit une information loyale, claire et appropriée sur sa compétence et sur le déroulement de la séance. Il tient compte de la personnalité du client dans ses explications et veille à leur compréhension. Il n'use pas de sa position de confiance à des fins personnelles ou à des abus de l’état de faiblesse éventuelle de son client.

IV. Clause de conscience:

L’hypnothérapeute se décharge de toute mission contraire aux principes déontologiques de sa profession ou mettant en péril son indépendance. Si le lien de confiance qui relie le praticien et le client est gravement altéré, celui-­ci peut décider d’interrompre sa mission. Si l’objectif défini ne relève pas de la compétence de l’hypnothérapeute, celui-­ci se déporte et l’oriente vers un professionnel de la discipline adéquate (médecine générale, psychiatrie, psychologie...). Il doit écouter, informer et conseiller avec la même conscience toutes les personnes sans discrimination.

V. Principe de non discrimination:

L’origine, les mœurs, la situation de famille, le handicap ou l’état de santé, l’appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une religion déterminée, ou à un courant politique ne peuvent constituer un motif valable pour poser sa clause de conscience. Le praticien en hypnose appelé à donner une consultation à un mineur ou à un majeur protégé, doit recueillir le consentement éclairé d’au moins un parent ou du représentant légal.

VI. Engagement du patient dans un processus thérapeutique:

En cas de non-respect du rendez-vous, pour des raisons non justifiées ou au dernier moment, dont l’annulation ne sera pas annoncée 24 heures avant le rendez-vous, la séance est due. Tout retard de plus de 15 minutes annulera le rendez-vous, et la séance sera due, (sauf raison majeure).

VII. Compétence et formation:

Pour exercer, l’hypnopraticien doit satisfaire tout au long de son exercice aux exigences de moralité et respecter les principes déontologiques de la profession. Il doit entretenir et perfectionner ses connaissances et ses compétences professionnelles en tenant compte des évolutions techniques, scientifiques et éthiques de la profession. Il doit participer à des actions de formation continue et peut participer à l'évaluation des pratiques professionnelles.

Cette Charte a été élaborée à partir de la Charte des bonnes pratiques Déontologie des praticiens de l’ A.R.C.H.E (Académie pour la Recherche et la Connaissance en Hypnose Ericksonienne), 2011.

Pour les mineurs ou adultes protégés, il vous sera demandé de bien vouloir prendre connaissance du document téléchargeable suivant : 

Déclaration de consentement éclairé