Gradient

Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires

image de connexions neuronales lors de mouvements oculaires

Un outil efficace et complémentaire à la pratique de l'hypnose

Comment se fait-il qu'un événement passé, que l'on "pense" avoir dépassé, a t-il encore un impact dans le présent ?

Les personnes victimes de traumatisme, (petit ou grand), savent qu'elles ne sont plus en danger, elles le savent mais elles ne le ressentent pas. Cela s'explique par les cicatrices laissées dans le cerveau, telle une empreinte. Pour effacer ces traces douloureuses, essayer de prendre du recul, lire des articles sur le sujet ou encore en discuter autour de soi, n'est pas d'un grand secours. Les émotions vécues sont comme coincées, accrochées au passé.

De manière imagée, on peut se représenter le cerveau en deux parties: le cerveau rationnel, (celui qui traite l'information), et le cerveau émotionnel.

 

 

 

 

 

 

On parle de mémoire "saine" lorsque ces deux parties du cerveau communiquent entre elles pour intégrer ce que vit la personne. Dans le cas d'un traumatisme, c'est comme si la partie du cerveau qui traite l'information, n'arrive pas à entrer en contact avec le cerveau émotionnel, qui contient l'empreinte traumatique. L'information et l'émotion ne sont donc pas reliées et traitées.

Vous gardez de ce fait en vous ces mémoires, qui sont restées figées, enkystées et qui s'expriment de différentes manières, (émotions, images, sons, pensées, sensations corporelles, croyances...).

image des deux hémisphères du cerveau expliquant le travail en emdr

Il ne suffit donc pas de parler pour rétablir une connexion entre ces deux parties du cerveau. On sait maintenant que raconter encore et encore le traumatisme aggrave les symptômes et ce, malgré une aide médicamenteuse.

Nous avons en nous les capacités de traiter cette information par le biais de mécanismes que nous possédons tous.

Ce mécanisme, à l'aide de l'intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires, va permettre au système nerveux de se débarrasser de ces pensées, émotions et des processus physiologiques qui continuent de vous parasiter dans le présent et va permettre le retraitement de l'information et de digérer, évacuer cette empreinte dysfonctionnelle.

Petite illustration :

Prenons l'exemple d'une personne qui prend un chemin à travers un champ d'herbes hautes.

A force de prendre le même chemin, celui-ci fini par être tracé, à l'identique des connexions neuronales. En effet le traumatisme est encore vécu dans le présent, car c'est le même chemin que vos neurones continuent d'emprunter, ce qui vous ramènent aux mêmes sensations vécues.

Le principe des mouvements oculaires est de tracer de nouveaux chemins dans ces herbes hautes afin de créer de nouvelles connexions neuronales, et de laisser l'herbe repousser sur les anciens chemins jusqu'à les faire disparaître.

La science démontre l'efficacité de ces techniques :

Dans les années 1980, deux courants ont vu le jour. L'EMDR, (Eye Mouvement Desensitization and Reprocessing), découvert par Francine Shapiro et l'IMO, (Intégration par les Mouvements Oculaires), créés par Connirae et Steve Andreas par la suite. La doctoresse en psychologie québécoise, Danie Beaulieu a développé en complément de cette technique, des éléments de Thérapie d'Impact.

Grâce à l'imagerie médicale, les neuroscientifiques ont démontré que la neuroplasticité du cerveau permettait à ce dernier de se remodeler, de se restructurer et de créer de nouvelles connexions neuronales (4, 5). C'est au travers de ces différentes techniques que nous allons exploiter les capacités de votre cerveau afin de traiter et de reprogrammer l'information et l'émotion appartenant au passé et responsables des difficultés qu'elles posent sur votre chemin encore aujourd'hui.

Des recherches ont également montré l'efficacité de cette technique sur les douleurs (1, 2). Il semblerait aussi que les mouvements oculaires permettraient aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer de réactiver la mémoire inconsciente et d'améliorer certains apprentissages (3).

Je me suis donc formée à la Thérapie par les Mouvements Oculaires et à la Thérapie d'Impact, en raison de leur complémentarité et de leur efficacité associées à l'hypnose, notamment dans le cas de Stress Post Traumatique, (faisant suite à un traumatisme ou à un stress extrême). Cette technique évolue et est utilisée pour traiter d'autres difficultés venant limiter la personne dans son développement et son évolution personnelle.

(1) BRENNSTUHL Marie J et al,  Utilisation de la thérapie EMDR - Eye Movement Desensitization and Reprocessing - dans le cadre de la douleur chronique : étude pilote, Pratiques psychologiques, 2008

(2) GERHARDT Andreas et al, Movement Desensitzation end Reprocessing vs. treatment-as-usual for non-specific chronic back pain patientswith psychological trauma : a randomized controlled pilot study, Frontiers in Psychiatry, 2016

 

(3) BOTTE Allyssa et al, Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) : A novel application for Cepersons with dementia (PWD) and their care partners (CP), Alzheimer's & Dementia, 2018

 

(4) GRIESBACH Grace S, HOVDA David A, Cellular and molecular neuronal plasticity, Handbook of Clinical Neurology, Elsevier, 2015

 

(5) STRAUDI Sofia, BASAGLIO Nino, Neuroplasticity-based technologies and interventions for restoring motor functions in multiple sclerosis, Advances in Experimental Medicine and Biology, 2017

Les techniques que j'utilise dans le cadre d'un accompagnement, ne peuvent aucunement se substituer à un avis médical. Elles n'excluent d'aucune des façons l'arrêt de traitement prescrit par un médecin sans son accord.

Pour les rendez-vous en visioconférence, il vous sera demandé de bien vouloir régler par avance, la séance pour finaliser le rendez-vous. Pour cela merci de consulter la page "Modalités".